Les 4 èmes chez Rapido

Le mercredi matin 15 décembre, 16 jeunes élèves de 4èmes accompagnés de Madame Fradin et de Madame Phelipot sont partis à pied du lycée Rochefeuille pour rejoindre l’entreprise Rapido sur le site des Perrouins. 3 kilomètres et 40 minutes de marche à pied. Il faisait froid mais le cheminement s’est fait dans la bonne humeur et avec la petite ritournelle habituelle « 1 km à pied, ça use, ça use… ». Nous avons été très bien accueillis par l’adjointe des Ressources Humaines, Madame Stéphanie Melot, les responsables menuiserie et panneaux « sandwich » Messieurs Mickaël Dupuis et Florian Vilfeu ainsi que par Monsieur Freddy Rebourg, responsable montage mobilier.

Les élèves ont commencé par découvrir les origines de cette entreprise locale et familiale créée par Constant Rousseau en 1948 qui s’était spécialisé à l’époque dans la fabrication de meubles sculptés à Châtillon sur Colmont. Il fabrique la première caravane pliante pour son usage familial. Cette réalisation sera déterminante dans l’orientation de son activité et en 1961, la première caravane RAPIDO est commercialisée.

Constant Rousseau décide d’ouvrir une nouvelle usine à Mayenne en 1975. Un an plus tard, Pierre Rousseau rejoint l’entreprise aux côtés de son père. Au début des années 80, le marché du camping-car est en forte progression et Pierre Rousseau décide alors de se lancer sur ce marché. En 1983, c’est l’apparition du premier camping-car RAPIDO, le Randonneur 410 !

C’est aujourd’hui l’un des groupes les plus importants dans le domaine des véhicules de loisirs.

Les élèves ont posé de nombreuses questions, ont été impressionnés par la taille des deux sites, le coût des machines (certaines valant jusqu’à 400 000 €), la diversité des métiers et ont découvert à quel point Rapido était un employeur local fort quand ils ont mentionné qu’ils avaient des proches qui travaillaient dans l’entreprise. Ils ont pu également observer un intérieur de fourgon aménagé.

Ils étaient ravis de repartir avec des « goodies » (carnet/crayons/sacs). Il faudra sans doute revenir car nous n’avons pas eu le temps de tout voir, notamment le bureau d’études et le magasin de pièces détachées.

Merci à Madame Fradin pour la rédaction de cet article et à Madame Stéphanie Melot pour la prise de photos.

Sur le site de la menuiserie avec Madame Phelipot et Monsieur Florian Vilfeu
Share This Post On
Facebook
YouTube
Instagram