Polska pour les Terminales Sapat de Mayenne

Tous les élèves de Terminale Sapat sont allés en voyage d’étude en Pologne du 01 au 05 octobre 2018. Ils se sont mis en petits groupes pour rédiger un compte-rendu de chaque étape de leur voyage. Nous les en remercions.

 

Article général voyage Pologne

Nous sommes partis en Pologne 5 jours (du 1 au 5 Octobre 2018) accompagnés de 2 professeurs Mme DAUVE et Mme JUMELE. Nous sommes partis du lycée Rochefeuille à 6h00 et nous sommes arrivés à l’aéroport Charles de Gaules à Paris vers 11h00.

Nous avons décollé vers 13h05 (avec 25 min de retard) dans l’avion d’easytjet Après 2h00 de vol nous voilà enfin arrivés à Cracovie vers 15h00. Nous avons rencontré notre guide Natalia de la semaine. Nous avons pris un car qui nous a emmenés à l’auberge « Secret Garden » où nous avons logé pendant ces 5 jours et 4 nuits, après avoir déballé nos affaires Natalia nous a emmenés visiter la vieille ville, le musée de la ville souterraine et une université. Nous sommes aussi allés au bureau de change pour échanger de l’Euro en Zloti (1€ = 4zloti) ; ensuite nous avons entendu le son d’un trompettiste qui a joué quelques secondes et cette mélodie ou plutôt cette « alerte » au moyen âge indiquait aux habitants de la ville qu’un ennemi arrivait. Après la découverte de la vieille ville nous sommes allés manger au restaurant « Restauracja”

Le lendemain nous sommes allez visiter Le centre d’aide sociale « Jean Paul II » et nous avons pris le tram.

L’auberge nous préparait des pique-niques que nous avons mangés à l’auberge.

L’après-midi nous sommes allez visiter un autre centre en reprenant le tram mais celui-ci est un centre de soutien pour adolescents. Après la visite nous avons eu un temps libre, nous sommes allés à la « Galeria Kazimierz » .Le mercredi matin, nous sommes allés au camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau puis l’après- midi nous sommes allés visiter une mine de sel. Le jeudi matin nous avons visité une école maternelle et l’après-midi nous nous sommes rendus dans un centre social d’aide aux handicapés.

Et enfin le vendredi, nous avons fait le retour en France mais juste avant, le matin on est allés visiter la colline de Wawel. Nous avons repris l’avion. Et nous sommes rentrés à Mayenne à minuit.

Article rédigé par Louise,Maëva et Erine

LA COLLINE DE WAWEL

La colline de Wawel est située dans la ville de Cracovie en Pologne. C’est un parc avec au milieu un ancien château devenu aujourd’hui un lieu touristique.

Quand on se balade dans le parc on peut y voir une
sculpture qui représente un dragon. Cette sculpture
crache du feu toutes les cinq minutes. Ici le dragon est
un symbole de la ville. La légende dit qu’il dévorait
tout les enfants de la ville. Monsieur CRAC
à demandé à un chevalier de le tuer en échange de la
main de sa fille. Un jeune cordonnier à mis un
mouton rempli de souffre et de pierres. Le dragon
l’a mangé, est allé boire de l’eau et est finalement
mort dans l’eau…

En haut de se parc se trouve donc le château. Entre le 11è et 16è siècle c’est un lieu très important pour la ville car le roi y vit. A ce moment là Cracovie est la capitale de la Pologne.

Au 16è siècle cela devient un palais. Le roi de l’époque épouse une italienne. Il transforme le château en un palais sur les même bases de celui de Florence. Celui de Florence ne comporte qu’un seul étage. Mais ici ils en réalisent un autre pour pouvoir profiter du soleil. L’étage du haut est appelé « l’étage noble » pour les bals , les réceptions… Au premier étage se trouvent les chambres.

Au 18è siècle cela devient une caserne militaire. Ils ont tout détruit à l’intérieur. L’époque entre deux guerre permet la rénovation du palais. C’était le siège de Hans Franc où il prenait toutes les décisions pour la Pologne.

Une cathédrale est aussi présente en haut de la colline. La porte principale à été construite en 1364 à l’époque de Casimir le Grand. A côté de la porte se trouvent trois os (mammouth, baleine, rhinocéros). Ces os viennent d’une légende qui dit que si la chaîne rompt c’est la fin du monde !
La cathédrale est séparée en deux parties à l’époque, la première pour le peuple qui vient prier et la deuxième exclusivement pour la noblesse. Dans celle-ci se déroulait le couronnement sur quatre jours de 27 rois de Pologne. La plus jeune reine, Edwige, était âgée de 12 ans. Elle était mariée à un homme de 41 ans. Elle a financé l’université de Cracovie. La cathédrale est entourée de plusieurs chapelles où tous les évêques y sont enterrés. Une chapelle à été construite avec un dôme en or et une riche décoration pour le roi Chisimond.
En dessous de la cathédrale se trouvent les cryptes de toutes les personnes importantes pour le pays.
Le plus grand personnage au jour d’aujourd’hui est le Komendantowi Orleta Il s’est battu pendant la première guerre mondiale et mort entre la période de l’entre deux guerre. Il a apporté la dépendance.
La cathédrale comporte cinq cloches en haut de la tour. La première cloche a été posée en 1520, elle pèse 11 tonnes et sonne seulement pour les grandes occasions, environ 20 fois dans l’année.

Article très instructif rédigé par Laura, Audrey et Tiphaine

Mercredi 3 octobre 2018  Auschwitz- Birkenau

Introduction : Nous nous sommes réveillés à 5h20 pour prendre le car à 6h25. Arrivés Auschwitz à 7h40, attente de la guide « Jadwiga » 40 minutes pour finalement entrer dans le site et s’équiper d’un casque et d’un boîtier pour pouvoir entendre la guide parler avec son micro.

Sur l’image de droite vous pouvez apercevoir une phrase avec un portail d’entrée, à l’époque le 1er septembre 1939 cela signifiait la porte d’entrée du travail pour les déportés. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) à éclaté à cause d’Hitler le chef allemand de l’époque qui avait pour objectif d’éliminer tous les sous-êtres (juifs…). Les nazis allemands sous les ordres d’Hitler occupaient une partie de la Pologne. Les enseignants et les étudiants étaient les plus souvent emmenés dans les camps de concentration pour être emprisonnés dans les prisons à cause de leurs opinions différentes. Les déportés arrêtés dans leurs propres pays étaient les plus souvent les Polonais, les soldats soviétiques et les résistants. Les prisonniers travaillaient sans cesse 12 heures à 14 heures par jour pour construire les fils barbelés électriques et le camp d’extermination de Birkenau.

Avant la guerre, le camp d’Auschwitz était en faite un village polonais avec une caserne et des maisons en briques que les nazis ont détruit. La première partie (Auschwitz) était de 65 hectares et la deuxième partie (Birkenau image de gauche) était lui de 175 hectares. Dans un seul wagon, les nazis transportaient 70 à 80 personnes. 500 à 700 personnes par baraques. En fonction de l’appel de la journée, les déportés dormaient 2 à 3 heures par nuit, voir 5 heures pendant l’hiver. Le plus long appel était de 19 heures. Les prisonniers souffraient de ne pas avoir d’eau ni de nourriture, ce qui affaiblissait les hommes, ils avaient à peine la force de marcher mais ils devaient continuer à travailler et à tirer les chariots remplis de corps. Les prisonniers étaient humiliés. Dans les blocs, il y avait moitié juifs, moitié non-juifs (700 à 900 prisonniers). Ils dormaient sur une couche de paille disposée par terre. Dans une cellule de 5 mètres carrés, on pouvait y mettre 5 êtres humains mais ils devaient rentrer à quatre pattes dans les cellules puis les plus grandes cellules de 20 mètre carrés, ils étaient 40 personnes. Hitler prenait les juifs pour responsables de la crise, il comparait les juifs à des sous hommes : « les juifs sont des sous hommes ce ne sont pas des êtres humains ».

A partir de 1942, Auschwitz est devenu le plus grand camp d’extermination (1 million de victimes). Parmi les victimes emmenées dans les chambre à gaz (1942-1944), ils sont gazées 1 heure après leur arrivée dans les camps (216 000 enfants morts dans les chambres à gaz). Nombres de morts : 2 100 Tziganes et 3 000 enfants ; 70 000 polonais morts à cause du travail ; 69 000 morts français. 90 % de prisonniers emmenés dans les chambres à gaz et 10 % travaillaient. Les nazis voulaient tuer 11 millions de juifs. Dans les crématorium, il y avait au moins 1 440 personnes brûlées ou elles étaient brûlées sur les bûchers. En tout, il y avait quatre crématoriums sur le camp. Sur les deux parties, il y a eu 9 tonnes de cheveux retrouvés. La moyenne de décès pour les femmes étaient de 1 à 2 mois mais les hommes cela dépendait du travail. Ils pouvaient résister pendant deux mois jusqu’à un an.

100 personnes ont résisté durant 4 ans parmi 1 millions de prisonniers. A Auschwitz, il existait une cour d’exécution, au jour d’aujourd’hui cette cour est représentée par un mur.

Après la visite, j’ai pu interroger quelques élèves pour avoir leur ressenti : Ysée : ‘C’était bien mais très émouvant », Louise : « C’était enrichissant mais je m’attendais à voir plus de choses dans les salles » et puis nous finissons avec l’avis de Amina « C’était très touchant, j’ai ressenti de la tristesse ».

Morale de cette histoire : ‘Celui qui ignore son passé est condamné à le revivre’

Article rédigé par Tiphaine Courteille, Julie Boudin et Jennifer Boudonnet

Centre de soutien pour jeunes adolescents-Cracovie

Mardi 2 octobre

Nous avons visité un centre de soutien pour jeunes adolescents à Cracovie, ville ou l’on était logés. Cette journée était spéciale pour la structure car ils fêtaient le 25 ème anniversaire du centre, et pour cause les adolescents étaient en sortie. Le centre est une association financée par la ville de Cracovie ou même par des sponsors. La structure accueille actuellement 210 jeunes avec des âges différents et diversifiés.
Il y a plusieurs professionnels travaillant dans la structure comme des psychologues, ainsi qu’1 enseignant d’anglais, de musique, des éducateurs.
Les jeunes peuvent participer à diverses activités qui leur sont proposées comme de la musique, le sport (boxe, musculation, piscine…), mais également des activité de couture ou même de graphitis.
Le programme qui est affiché n’est pas fixe car il peut être modifié et n’est plus valable pendant les vacances. C’est un programme réalisé en septembre par l’équipe et fait pour l’année.
Les jeunes doivent prévenir quand ils viennent au centre et combien de fois par semaine sachant qu’il doivent fréquenter le centre. Le centre est ouvert tous les jours, l’après-midi après les cours, de 13h à 20h ainsi que pendant les vacances et les journées où les jeunes n’ont pas cours.
Les jeunes sont responsables du ménage des salles.

Article rédigé par Solène, Mathilde, Julia.

Visite du 02 octobre 2018

Nous avons visité un centre d’aide sociale appelé Jean Paul II. Ce centre d’aide social propose la thérapie et le soin. Il est en parti financé par la commune de Cracovie et par l’allocation retraite des résidents (70%). Ce centre accueille des personnes atteintes de maladies somatiques.

Dans cette structure, différents personnels sont présents comme :

– 9 infirmiers

– 22 aides soignants

– 9 femmes de ménage

– 3 thérapeutes

– 1 animateur culture

– 2 psychologues

– 2 assistants sociaux

– 2 kinésithérapeutes (bac +5 en Pologne)

– 10 personnels de cuisine

– 10 personnels à l’administration

Ils travaillent environ 8h par jour.

Ce bâtiment a été construit en 1966. A son ouverture, 96 résidents étaient logés, et aujourd’hui on ne compte plus que 81 personnes dans l’établissement avec au total 42 chambres (4 uniques, 37 doubles, 1 trio). Les toilettes sont communes dans le couloir.

Les différents services proposés sont :

– le système d’alarme (24h/24)

– les 2 ascenseurs

– les caméras (24h/24)

Il y a différentes salles de kinésithérapie :

– 1 salle de machines (vélos, exercices manuels, lits…) : environ 10 personnes, elle est ouverte de 8h à 11h. Les résidents viennent par choix et non par prescription du médecin.

– 1 salle d’hydrothérapie : baignoire faisant des massages et lumineuses (provoque le calme et le bien-être) environ 15 à 30 minutes.

Pathologies : problèmes colonne vertébrale et membres (bras, jambes)

– 1 salle physiothérapie : lampe qui chauffe, champs magnétiques, électrothérapie, environ 40 minutes, sous prescription du médecin.

Pathologies : colonne vertébrale et os.

– 1 salle de massage

Il y a une salle de thérapie manuelle qui est ouverte toute la journée avec possibilité de fabriquer, d’écouter de la musique, d’aller sur l’ordinateur, faire du théâtre et de la lecture.

Les résidents peuvent pratiquer leurs exercices dans leur chambre ou encore en groupe (environ 15 personnes), de la musculation est possible à l’extérieur.

Le mercredi est une journée balade et le vendredi est la journée du sport.

Les repas sont proposés dans la structure environ 4 voir 5 si décision du médecin (différents régimes sont présents) :

– petit déjeuner : 7h30 à 9h30

– déjeuner : 12h à 14h

– goûter : 16h

– dîner : 18h à 20h

Ils sont préparés sur place (2 menus au choix).

Le médecin et le psychiatre viennent une fois par semaine.

Le coût pour un résident est de 5040 zlotys par mois soit 1250€.

La résidente la plus jeune est âgée de 56 ans et la plus âgée est âgée de 100 ans. Une majorité de femmes est présente dans l’établissement.

Merci à Océane, Inès et Chloé pour la rédaction de cet article.

COMPTE RENDU

(école maternelle)

Le bâtiment a été construit en 1914, ce bâtiment a été classé monument historique,

toutes les personnes aiment le bâtiment donc ils ne veulent pas le changer.

Il y a 6 groupes de 25 enfants dont :

    • 2 groupes où les enfants sont âgés de 3 ans

    • 1 groupe d’enfants âgé de 4 ans

    • 1 groupe de 5 ans

    • 2 groupes de 6 ans

Il y a 2 Professeurs par groupe, entre 8h et 13 le programme scolaire est réalisé par le ministère. Il y a plein d’autres activités que les parents ne payent pas :

    • Cours de musique

    • Gym

    • Jeux d’échec

    • La danse

4 ateliers (artistiques, théâtral, musical et philosophique) de façon bénévole.

L’école est ouverte de 6h le matin jusqu’à 18h le soir , c’est une des rares écoles ouverte tout ce temps dans la journée, il y a 4 repas dont 2 petits déjeuners ,1 repas à 13h15 puis un goûter, qui est fait par 3 cuisiniers et 1 dame de service, les enfants mangent tous en même temps dans leur salle de classe. Ils y a 10 enfants qui partent plus tôt donc ils ne mangent pas le goûter. Les plus petits ont une sieste qui a lieu le matin après le petit déjeuner , pour cette sieste ils doivent apporter leur couette leur oreiller et leur doudou.

La sieste dure entre 1h / 1h30 le matin. Les 1er enfants sortent de l’école a 14h30 après le repas du midi. Après le repas c’est le temps où les enfants s’amusent.

Une nouvelle loi est passée jusqu’en 2020, tout le personnel doit avoir une formation supplémentaire pour apprendre l’anglais aux enfants.

Toutes les personnes qui travaillent a l’école ont un BAC+5 . Le contrat de travail est signé avec l’école mais le titre d’enseignant est signé avec l’état.

Les enfants âgés entre 5 à 6 ans ont 25h d’école obligatoire par semaine, puis ceux âgés de 4 à 5 ans ont 22h obligatoires et ceux âgés entre 4 à 3 ans ont 18h obligatoires.

Les enfants qui arrivent entre 6h et 8h vont à la garderie et les enfants qui arrivent à 8h vont directement dans les classe jusqu’à 15h30 et les enfants qui restent après 15h30 vont à la garderie . Les parents payaient une somme chaque mois et maintenant les parents doivent déclarer les heures de l’enfant c’est à dire 1 zloti de l’heure, la commune de Cracovie finance l’entretien du bâtiment.

Il y a une coopération des parents pour avoir de l’argent qui sert à financer l’école et cela fonctionne très bien car il va bientôt y avoir la création d’un jardin et d’une salle de musique.

Dans chaque salle les enfants apprennent des chansons, car dans classe il y a au moins un professeur sur les deux qui joue un instrument de musique.

Dans l’école il y a un directeur (6h d’enseignements) et un vice directeur (8h d’enseignement) qui sont obligés d’enseigner.

L’école est obligatoire à partir de 6 ans jusqu’à 16 ans , l’école maternelle dernière année et primaire sont obligatoire en Pologne, un enfant en difficulté a un programme scolaire fait pour lui qu’il doit effectuer a l’école.

Les parents peuvent mettre l’enfant avant 3 ans si il est indépendant avec l’accord de l’enseignant et de la direction et à condition qu’il y ait de la place dans les classes.

Il manque de place dans les écoles maternelle publiques. L’enfant dont une famille est défavorisée a plus de chance de rentrer en école qu’une famille normale.

Article rédigé par Apolline. Merci à elle.

Centre d’aide sociale pour personnes à handicap mental

Ce centre est un centre créé dans les années 1960 par des religieux et c’est par la suite dans les années 1990 que ce centre est devenu public. C’est un centre pour des personnes touchées par des maladies mentales. Ce centre peut accueillir jusqu’à 260 personnes. Il est fait de 4 bâtiments, dans un il y a 99 places et dans les autres il y en a un de 50 et de 60 places car il y a une loi qui dit qu’un bâtiment ne peut pas contenir plus de 99 personnes. Il y a 131 femmes et 128 hommes dans ce centre. Dans les bâtiments ils essaient de mélanger les femmes et les hommes car quand il y a trop de femmes il y a beaucoup trop de cris et quand il y a trop hommes il y a beaucoup trop d’agression. 55% des patients ont entre 45 et 65 ans.

C’est un des cinq centres qu’il y a à Cracovie pour des personnes atteintes de maladies mentales et c’est l’un des plus grands centres et ce dernier est dédié aux personnes adultes c’est à dire à partir de 18 ans. Le plus jeune garçon dans ce centre a 18 ans et la plus jeune fille elle en a 26. Le personnel est inquiet car il y a de plus en plus de jeunes personnes qui sont touchées par ces maladies et elles touchent beaucoup de personnes intelligentes.

Avant de rentrer dans ce centre il faut passer par un médecin, mais pour pouvoir être placé dans ce genre de centre il faut que ce soit soit la famille soit la personne elle même qui le veuille ou bien alors le juge qui le décide.

Il y a à peu près 200 personnes qui travaillent dans ce centre, il faut qu’il y ait 1 employé pour 2 patients. Le prix pour un patient est de 5100 zlotis (sois 1300€) et pour les centres privés le prix peut monter jusqu’à 10000 zlotis par mois. Les patients laissent 70% de leur paye et les 20% restants sont pour eux. Le prix est différent entre une personne qui reste à domicile et une personne qui va être placée en structure. Les soins sont financés par la commune de Cracovie.

Une fois les personnes placées dans ce genre de centre elles ont des soins 24h sur 24h dont des soins individuels et un programme pour chaque patient en fonction de leurs maladies. Pleins d’activités sont proposées, de 7h30 à 15h30 il y a des activités comme un coiffeur personnel qui vient, de la cuisine, de l’administratif, du social, un thérapeute, une fois par mois il y a une rencontre avec des acteurs de Cracovie et une fois toutes les deux semaines ce sont des rencontres avec des lieux de culte. De nouvelles activités ont été créées, il y a un petit jardin avec des plantes il y a aussi de la thérapie par les animaux, il y a aussi de la thérapie par la musique et un groupe théâtrale. Le personnel aide beaucoup les patients pour qu’ils puissent faire des activités en dehors de la structure, ça leur arrive de sortir dans Cracovie et en dehors (à Varsovie) et ils ont été à la mer. Ce sont des séjours de 3 jours voire même de 2 semaines.

Le week-end et les vacances les patients peuvent aller rendre visite à leurs familles si elles ont un bon contact avec.

Avant le seul but de ce genre de structure était de rendre les patients plus actifs mais on leur donnait beaucoup trop de médicaments. Leur politique est que les personnes puissent sortir de ces centres et de vivre seuls.

Il n’y a pas de médecin sur place, le médecin de famille vient plusieurs fois par semaine et une fois par semaine c’est le psychiatre.

Avant ce genre de centre était fermé et les patients ne faisaient pas de sorties car en Pologne le sujet de maladies mentales est encore un peu tabou contrairement à aujourd’hui où les patients ont beaucoup plus de liberté sauf interdiction du médecin, et le tabou commence à se dissiper mais se fait toujours ressentir.

La maladie la plus fréquente dans ce centre est la schizophrénie. La tâche principale de ce centre est de rendre les patients à nouveaux sociaux pour qu’ils puissent faire des démarches seuls. Les patients peuvent décider si ils veulent partir si la maladie ne les gênent plus sinon c’est sous avis de juge.

Dans le centre les maladies sont mélangées. Pour les aider à trouver du travail c’est une association de Cracovie qui s’en occupe.

Article rédigé par Ysée et Amina. Merci à elles.

Voyage en Pologne

Article sur les souterrains de Cracovie

Durant notre voyage nous avons pu aller voir le musée souterrain celui qui en fait était l’ancienne ville de Cracovie. Pendant une longue période Cracovie était la capitale impériale de Pologne. Ce pays avait et a encore aujourd’hui de nombreuses ressources telles que l’ambre qui est utilisée par des artistes qui fabriquaient des bijoux avec celui-ci ; il y a également le sel qui est une grande source de revenus pour la Pologne. Pour terminer le cuivre hongrois qui lui aussi était une source pour la Pologne.

Pour l’histoire, Cracovie comme dit précédemment était la capitale impériale gouvernée par de nombreux rois et reines (27). Cette ville avait comme protection des murailles qui entouraient toute cette cité, Mais des envahisseurs (les Mongoliens) ont eu raison de la ville.

Les maison était assez petite avec peu d’ouvertures pour éviter que la fraîcheur entre. Les habitants faisaient au milieu de celle-ci un tout petit feu car les maisons étaient construites avec de la paille et du bois et donc pouvaient être vite détruites.

Voici la fin de l’article sur le musée souterrain de Cracovie.

Ecrit par Élodie et Oxane en classe de Term SAPATM 

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*